Cuba, un modèle de résilience ?

1989 : Cuba perd l'appui de l'URSS et se retrouve complètement démuni. Privé du pétrole soviétique, l'île adapte une transition forcée, et développe une agriculture vivrière et biologique. Aujourd'hui, les habitants ont retrouvé une certaine autonomie alimentaire mais consomment à nouveau du pétrole.

     cuba+gardeningLors de la Guerre Froide, Cuba était au niveau énergétique entièrement dépendante de l'URSS. Les importations de pétrole par l'Union soviétique (70% du pétrole venait de là-bas) lui permirent de développer une agriculture industrielle, à base de produits chimiques et de pesticides. Lors de l'effondrement du bloc soviétique en 1991, et à cause de l'embargo imposé par les États-Unis, l'île s'est retrouvée du jour au lendemain sans pétrole et complètement isolée ; sans ressources extérieures.

Démarre alors une période de transition -appelé « période spéciale »- qui dura 5 ans. Les habitants durent se réorganiser dans l'urgence et repenser complètement leur mode de vie. Le PIB chuta de 44% en 2 ans et la population subit une grave crise alimentaire.

 

On réhabilita les vieilles méthodes de production : agriculture biologique de proximité (puisqu'il n'y avait plus de transports), traction animale, amendement naturel des sols. Des potagers et jardins virent le jour un peu partout, notamment en milieu urbain, l'agriculture vivrière convertit se (re)développa; la main d'œuvre agricole se multiplia par AGRICULTURE_URBAINE10.
Il apparut ensuite que cette contrainte était un bon choix pour l'avenir et le développement durable, la décision a été prise de généraliser l'agriculture biologique.

Les habitants apprirent à cultiver leurs légumes sans pesticides ni engrais chimiques, de manière naturelle, et développèrent des techniques efficaces pour régénérer les sols, les enrichir en matière organique et améliorer la biodiversité.
Au niveau des transports, les poids lourds furent reconvertis en transports publics, on réhabilita le covoiturage et valorisa la bicyclette.

Aujourd'hui, Cuba produit 70% de son alimentation, les habitants ont un meilleur niveau de santé, le taux d'obésité a chuté (les habitants ont perdu 10 à 15 kg en moyenne lors de la « Période spéciale ») et la plupart mangent à leur faim ; L'indice de développement humain est d'ailleurs très élevé pour ce pays.

Si demain, les importations de nourriture devaient s'arrêter sur l'île, les habitants seraient beaucoup moins en péril que dans un pays comme la France qui disposerait seulement de 4 jours de réserves dans les supermarchés.

 L'agriculture urbaine de la Havane est à même de fournir 50% de fruits et légumes biologique à la population, le reste étant assuré par les coopératives de la province de la Havane, dans les autres localités, l'agriculture urbaine couvre en aliments biologiques 80 à 100 % des besoins.

 Cependant, on peut estimer que Cuba n'a réalisé qu'une transition partielle, en effet, la consommation de pétrole a redémarré en 1993 du fait d'une production nationale importante et des importations en provenance du Vénézuela. D'autre part on peut se demander si un modèle comme la Havane serait applicable dans une ville comme Paris, à peu près aussi peuplé. Encore faudrait-il une réelle volonté des citoyens et des élus pour réduire la consommation de pétrole et développer une agriculture urbaine à grande échelle.Traction animale Cuba

Cuba a entamé sa transition dans l'urgence et par nécessité, La France à l'heure d'aujourd'hui dispose encore de ressources qui viennent de l'extérieur et la majorité de la population n'est pas prête à changer radicalement son mode de vie. La transition vers l'autonomie bien que nécessaire sur le court, moyen et long terme sera donc probablement beaucoup plus lente.

 

Adresses internet :

- Titre : « Cuba »

- Titre : « Un pays montre l'exemple »
- Auteur : Nicollas
- Date : 24 avril 2009 à 15h41

Titre : « Cuba : agriculture biologique et relocalisation de l'économie »
Auteur : Daniel Hofnung
Date : 28 mars 2008

Titre: « Comment Cuba a surmonté le manque de pétrole »
Date : 12 octobre 2009

Film : « The power of Community, How Cuba survived Peak Oil »
Publié par : ThePublicfilm
Date : 19 juin 2009

  • Film : « Cultures en Transition » de Nils Aguilar (film non encore sorti en DVD)

 Légende

Images 1 : Agriculture vivrière à Cuba
Image 2 : Agriculture urbaine à Cuba
Image 3 : Traction animale