La Transition, en route vers la résilience et l'autonomie

Aujourd'hui nous entendons parler régulièrement de changement climatique, crise financière, pic pétrolier mais également de transition. Transition c'est aussi le nom d'un mouvement citoyen international d'origine britannique qui vise à transformer les villes et villages de manière durable. Il propose un changement actif qui implique les citoyens dans leur communautés afin de les rendre résiliente.

 

Rob Hopkins    Le mouvement des villes en Transition (« Transition town » en anglais) né en Grande Bretagne dans la petite ville de Totnes en septembre 2006 ne cesse de prendre de l'ampleur de part le monde. Il s'agit d'un mouvement d’insurrection citoyenne proposant un changement progressif et actif dans les villes et communautés afin de résister aux chocs et conséquences du pic pétrolier et du changement climatique.

Le modèle des villes en Transition a été lancé par Rob Hopkins enseignant en permaculture à Totnes en 2006 après avoir été expérimenté par ses étudiants en Irlande un an plus tôt. À ce jour, plus de 900 initiatives ont été enregistrées dont 337 rien qu'au Royaume-Uni et on estime qu'il n'y a pas moins de 1800 projets de transitions à travers le monde, principalement dans les pays Anglophones (Royaume-Uni, États-Unis, Australie, Canada) mais aussi en Europe, en Amérique latine en Asie et en Afrique.Totnes

 Le but de la Transition est de parvenir à la résilience, c'est à dire la capacité d'une société à « encaisser des coups, des chocs, des stress, sans perdre les moyens essentiels de continuer à vivre dans de bonnes conditions ». D'où son slogan : « De la dépendance du pétrole à la résilience locale ». En d'autre termes, chaque ville, village, communauté devra être capable de se transformer pour faire face aux grands bouleversements de notre époque que sont le changement climatique, le pic pétrolier et la crise financière.

 Rob Hopkins, dans son Manuel de Transitiona élaboré tout un programme pour les personnes intéressées qui explique comment démarrer un groupe de Transition, fédérer les initiatives et entamer le processus. Chaque groupe de « Transitionneur » adapte ensuite le processus en fonction de sa volonté et du contexte social. Ce manuel n'a donc rien de dogmatique, c'est un outil qui propose des pistes de changement et chacun l'adapte à sa manière.

 Un large champ d'action est possible : planter des arbres fruitiers, réapprendre à la population à cultiver un potager, développer les jardins collectifs, réorganiser la production énergétique, optimiser le transport actif, réapprendre les savoirs-faire oubliés, créer une monnaie complémentaire afin de valoriser l'économie locale, recréer du lien social etc.
Les initiatives s'articulent autour de 8 grands thèmes :
la nourriture, l'économie, l'éducation, les transports, les bâtiments et constructions, l'énergie, enfants jardiniers_medium_squarela politique et l'écologie.

Ce qui caractérise le mouvement c'est également la vision positive de l'avenir qu'il cherche à transmettre. Plutôt que de visualiser un futur chaotique et catastrophique, Rob Hopkins propose d'imaginer un avenir où la transition aura déjà été achevé : les habitants vivraient mieux sans pétrole, mangeraient bio et local, se déplaceraient plus à vélo, utiliseraient les énergies renouvelables, le tout dans des villes aérées et verdoyantes.

 L'idée de la Transition a déjà séduit de nombreuses personnes et les initiatives ne cessent de se multiplier. Il est vrai que le changement ne se réalisera pas du jour au lendemain et cela prend souvent du temps de monter un groupe et de démarrer des actions. Mais cela démontre tout de même qu'il existe une forte volonté citoyenne de revenir à un mode de vie plus simple et plus humaniste.

pic-hubert-petrolier

 

Sources:

 

Sites internet :

 Journal :

  • L'âge de faire Numéro 57 Octobre 2011
    Dossier Transition page 10-11
    Titre : - « 
    Transition : sortir du pétrole « par le haut » »
    - « Pic pétrolier : un déclin annoncé »

    - « En Angleterre, Totnes pose les jalons de la Transition »

 Légende:

Image 1 : Rob Hopkins, le fondateur du mouvement de Transition
Image 2 : Totnes (Angleterre), la première ville de Transition
Image 3 : Enfants plantant des arbres fruitiers en Belgique
Image 4 : Courbe du pic pétrolier


Décroissance, simplicité volontaire, à Totnes


Transition Town Totnes (vidéo en anglais)