24 mai 2012

Les semences, clé de l'autonomie alimentaire

Autonomie semencière, un droit légitime réprimé par la loi  Le 28 novembre 2011, le Sénat a voté une loi permettant de taxer les paysans et agriculteurs qui récolteraient et ressèmeraient librement leurs semences. Une loi contraire à l'éthique de l'association Kokopelli qui lutte « pour la libération des semences et de l'humus ».         Cette loi a été crée pour soi-disant relancer la recherche agricole en France, rémunérer les sélectionneurs de variété et leur garantir le... [Lire la suite]